Une salle de bains zen, aménagée dans les combles

Lorsqu’on emménage dans une grande maison, on est parfois amenés à faire quelques changements au niveau des pièces. Par exemple, dans une maison à étages avec une petite salle d’eau au rez-de-chaussée, on peut envisager d’aménager une 2e salle de bains dans les combles.

Si le projet est réalisable d’un point de vue technique, les propriétaires peuvent ensuite laisser leur imagination travailler. Une salle de bains aménagée dans les combles peut rester une simple pièce dédiée à l’hygiène quotidienne, mais elle peut également devenir un espace de bien-être et de relaxation.

Pourquoi la salle de bains sous le toit séduit-elle les particuliers ?

Les combles offrent en général un espace plus généreux pour l’aménagement d’une salle d’eau, car la surface disponible correspond plus ou moins à la surface d’un niveau. De plus, les travaux d’aménagement des combles ont été très courants ces dernières années.

En raison de la configuration originale et notamment du toit incliné, les combles offrent de nombreuses possibilités de personnalisation. Par exemple, on peut peindre les murs en plusieurs couleurs pour mettre en valeur la configuration de la pièce. Si la pièce dispose d’une fenêtre, on peut opter pour des couleurs claires et pour un mobilier en bois, à condition que ce dernier soit traité contre l’humidité. Tous ces éléments permettront de mettre en valeur la lumière naturelle et de laisser la sensation de profondeur. Au niveau des sols, il faudra privilégier les modèles de carrelage pour la salle de bains plutôt légers.

En ce qui concerne le choix des pièces, on peut envisager une suite parentale avec sa propre salle d’eau. Ceux qui souhaitent disposer d’un espace dédié à la relaxation peuvent profiter de l’espace disponible pour installer une douche hydromassante, une baignoire balnéo ou, pourquoi pas, un spa.

Quelles sont les normes à respecter ?

Même si ce type de projet séduit de nombreux propriétaires, il est important toutefois de tenir compte de quelques contraintes techniques. Pour commencer, la faisabilité du projet devra être évaluée par un architecte, car souvent les sols des combles ne sont pas assez robustes pour supporter le poids d’un carrelage lourd et des équipements spécifiques aux salles d’eau.

Ensuite, les combles doivent disposer d’un bon système d’isolation, car les salles d’eau sont avant tout des pièces à humidité élevée. Pour une ventilation correcte, il est important de disposer d’une VMC, ainsi que d’une ou plusieurs fenêtres de toit.

La nouvelle salle de bains devra être également raccordée au réseau d’eau, de chauffage et d’électricité. Les normes de sécurité et les distances minimales entre les sources d’eau et d’électricité sont identiques pour toutes les salles d’eau.

Pare-baignoire ou cabine de douche : Lequel choisir ?
Conseils pour l’agencement d’une salle de bains familiale