La géothermie, ce qu’il faut savoir

La géothermie, ou « chaleur de la terre », est une énergie renouvelable qui permet d’exploiter et donc de récupérer la chaleur stockée sous la surface de la terre.

Les calories récupérées permettent ensuite de produire de la chaleur ou du froid, mais également de l’électricité.

En France, même si elle connait un développement important, cette électricité d’origine géothermique est encore peu utilisée, bien qu’elle présente de sérieux avantages.

Il s’agit en effet d’une production constante, puisque la chaleur ne dépend pas des conditions atmosphériques (soleil, pluie, vent), ni du jour et de la nuit.

Le marché mondial de l’électricité géothermique devrait connaître un fort développement d’ici les dix prochaines années.

La géothermie, comment ça marche ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’en France la température moyenne au niveau du sol est de 10 à 14° tout au long de l’année, puis au fur et à mesure que l’on s’enfonce, celle-ci augmente en moyenne de 3.3° tous les 100 mètres. Ainsi, plus la profondeur de récupération est élevée, plus la température le sera aussi. Des capteurs enterrés dans le sol ou plongés dans une nappe d’eau souterraine permettent de récupérer la chaleur de la terre pour la redistribuer dans votre maison, grâce à une pompe à chaleur. A ce jour, trois modes de captages existent. Le captage horizontal est composé de capteurs enterrés horizontalement dans le sol à une faible profondeur (entre 0,6m et 1,2m). En ce qui concerne le captage vertical, il se fait au moyen d’une sonde géothermique qui va capter l’énergie en profondeur, généralement entre 50 et 100 mètres. Enfin, le captage vertical sur nappe phréatique permet d’enterrer des capteurs à une grande profondeur, plongés dans une nappe souterraine d’eau.

Production de chaleur et d’énergie

Deux modes d’exploitation de la chaleur du sous-sol existent : la production de chaleur et la production d’électricité. La géothermie à basse énergie (entre 30 et 100°) récupère la chaleur du sous-sol afin de l’exploiter directement ou par le biais de pompes à chaleur. Elle sert ainsi à chauffer des maisons ou des immeubles. Il s’agit du type de géothermie le plus utilisé dans les logements particuliers car elle puise dans les premiers mètres du sous-sol. Concernant la production d’électricité, elle nécessite une géothermie à haute énergie (supérieure à 150°). Elle exploite des zones naturellement plus chaudes où la vapeur d’eau naturelle alimente des turbines dans le but de produire de l’électricité.

La géothermie, une solution économique ?

La géothermie présente l’avantage de fournir l’énergie nécessaire au chauffage de sa maison à partir de la chaleur du sol. La chaleur produite permet, sur le long terme, de réaliser jusqu’à 70% d’économie sur sa facture énergétique annuelle. Pour 1kW d’électricité consommée, 3 à 5 kW de chaleur géothermique sont restitués. L’investissement dans ce type d’énergie peut varier en fonction de la région et du climat, de l’isolation de la maison et également du volume du bâtiment à chauffer. Le coût est en général calculé au m², mais il faut également compter l’achat du matériel ainsi que le prix de l’installation.

A savoir : Pour l’installation d’une pompe à chaleur dans sa résidence principale, un crédit d’impôts est accordé au niveau national.

Se chauffer à l’énergie renouvelable, le puits canadien
Installer une éolienne domestique