Comment bien isoler par l’extérieur son habitation ?

Le souci de l’environnement ou celui de réaliser des économies d’énergie devient une des priorités pour les habitants d’une maison, qu’ils soient propriétaires ou locataires. Pour cela, il vous faudra d’abord identifier les points faibles de votre logement et ensuite, empêcher la chaleur de s’échapper en l’isolant. Il vous sera évidemment plus rentable de réaliser la rénovation globale de votre maison plutôt que d’exécuter des petits travaux consécutifs. La façade, protégée par l’isolant, emmagasinera la chaleur du chauffage en hiver et fera obstacle aux températures de l’extérieur en été. Les risques de ponts thermiques, à la jonction des murs extérieurs et des planchers, représentent eux-aussi, des zones de déperditions importantes. Afin de choisir un isolant adéquat, il faudra vous assurer de l’avis d’un spécialiste. L’application à laquelle l’isolant sera destiné (toiture, sol, murs, terrasse…) conditionnera également sa résistance au feu, son comportement à l’eau et son endurance mécanique. Enfin, d’autres critères, comme l’impact environnemental, interviendront dans le choix d’une isolation extérieure.

Quels matériaux utilisés pour son isolation extérieure ?

Parmi les matériaux d’isolation de maison, la laine de verre et la laine de roche possèdent des propriétés thermo-acoustiques excellentes. Les formes que peuvent prendre ces isolants sont variées : panneaux à dérouler, rouleaux, panneaux plus ou moins rigides, coquilles ou flocons. Le choix du matériau se fera en fonction de ses caractéristiques citées et de l’application visée. On préfèrera la laine de roche pour une très forte résistance au feu, si nécessaire. Le polystyrène expansé (PSE), est conçu à partir de l’assemblage de molécules de styrène (polymérisation) d’où son nom de « polystyrène ». C’est aussi un très bon isolant thermique, économique tout en respectant les critères de qualité à l’environnement. Ses applications sont multiples : sols, murs, terrasses ou toitures plates. Les panneaux manufacturés à partir de fibres de chanvre sont, eux, fabriqués avec toutes les parties de la plante de chanvre (tige, feuille, graine). Cet isolant végétal provient du défibrage mécanique de la paille dont on extrait la fibre. Pour rendre le produit élastique et unifié, 15 à 20 % d’un liant organique à base de polyester est incorporé. On peut y ajouter jusqu’à 40 % de laine de coton selon les applications. Cet isolant est aussi traité contre la prolifération fongique (moisissures) afin de diminuer les risques de dégradation dans le temps. A vous d’évaluer ce qui convient le mieux à votre économie d’énergie.

Comment procéder à l’isolation de votre maison ?

Vous devrez évidemment passer par plusieurs étapes. D’abord préparer le support : n’hésitez pas à nettoyer votre façade à haute pression, traiter les éventuels champignons, boucher les fissures, préparer vos combles, etc. Ensuite, vous fixerez l’isolant choisi, que ce soit à l’aide de fixations mécanique, de colle, ou tout autre moyen. Puis, vous réaliserez la finition par un bardage ou un enduit, des mortiers et une peinture finale éventuelle. Des guides sont bien sûr fournis par votre fournisseur, assortis quelquefois par une petite formation correspondante à votre projet. Des aides de l’État sont également offertes pour les économies d’énergie. Renseignez-vous.

Bien isoler votre maison
Isolation écologique: Quels matériaux choisir?